Le Raw et Canon DPP c'est facile

interface

Vous êtes nombreux à ne pas savoir par quel bout prendre DPP pour développer vos fichiers Raw, j'ai donc décidé de vous aider en écrivant ce petit topo, il est plein de copies d'écran et c'est un pas à pas que j'ai réalisé en même temps que je faisais le tuto, vous n'aurez donc pas de mauvaises suprrises au cours de l'exécution du tutoriel.

Vous verrez qu'il n'y a rien de difficile avec DPP une fois que l'on a compris comment cela fonctionne.
Je vais scinder mon cours en trois parties en plus d'une partie commune aux trois cours :

A) Régler correctement DPP (à faire une seule fois tout au début, commun et obligatoire, facile)

B) Trier et Transformer ses Raws en jpg ou en tif pour la sauvegarde. Sauvegarder par lots (facile, même pour les débutants).

C) Travailler ses Raws sous DPP (relativement facile mais plus expert)

D) Le traitement par lots sous DPP (facile)

Mais tout d'abord, : Pourquoi sauvegarder mes raws et ne pas les garder ainsi ?
Pourquoi ai-je indiqué pour sauvegarde ? Simplement parce que le format raw n'est pas un format universel, il n'est pas reconnu par les autres logiciels car chaque marque développe son propre format Raw, notez aussi que chaque marque et presque chaque boitier a son type de fichier raw, ainsi il n'est absolument pas évident que vous puissiez ouvrir à nouveau vos photos raw dans 2 ou 3 ans et encore moins dans 10 ans ! De plus si vous décidez de changer un jour de boitier et de marque, vos fichiers seront complètement illisibles par les dérawtiseurs des autres marques, vous voilà prévenus !
Il est donc nécessaire de sauvegarder vos images dans un autre format plus universel : jpg ou tif.

Sans rentrer dans les détails il faut savoir que si le jpg est lu (comme le tif) par tous les logiciels du marché, ce format est destructif alors que le tif ne l'est pas, c'est un format de fichier qui permet de sauvegarder les images sans prendre beaucoup de place sur le disque dur, et pour cause, il compresse votre fichier à chaque enregistrement, et à chaque fois que vous modifiez ce fichier et que vous l'enregistrez il se déteriore à cause de la compression. Vu le prix des disques durs à l'heure actuelle, je vous conseille vivement d'installer un disque dur USB externe et de faire toutes vos sauvegardes sur celui-ci en tif et de n'utiliser le jpg que lorsque vous avez fini tout votre post-traitement en vu d'envoyer un jpg au labo si c'est par un labo que vous passez pour le tirage de vos photos.
La solution du disque dur externe, d'une part vous permet ainsi de tranférer vos photos de votre PC sur un autre (de votre pc portable à votre pc de bureau par exemple), d'autre part si jamais vous avez un plantage de votre PC perso et que celui-ci demande un reformatage de votre disque dur, vous ne perdrez pas vos photos qui seront sur le disque externe... chouette alors :-)
Je crois que vous avez compris l'utilité de sauvegarder ces fameux raws dans un autre format et l'utilité d'un disque externe.

Ma méthode perso de traitement de mes fichiers :
En premier je transfère les fichiers de ma carte mémoire sur mon disque dur principal, je fais un premier tri de mes photos, en mettant à la poubelle les photos ratées, puis je sauvegarde les bonnes photos, je fais le traitement nécessaire en même temps, une fois le traitement de mon lot de photos fini, je laisse passer quelques jours afin de revoir un peu plus tard mes photos avec un oeil "neuf". Une fois cela fait je transfère toutes les bonnes photos que je veux garder sur le disque externe. Je vérifie que le transfert s'est bien passé, puis je mets toutes les photos du disques C qui ne me servent donc plus à rien à la poubelle. J'ai donc un disque C qui reste propre et peut de nouveau accueillir de nouvelles photos en attente de post-traitement et de sauvegardes.

Pensez aussi sur votre disque externe à créer plusieurs répertoires ceci afin de retrouver facilement vos photos car en numérique on a tendance à accumuler puisque c'est gratuit !
Je vous propose de faire plusieurs répertoires :

  • Famille
  • Amis
  • Gens
  • Vacances
  • Fêtes
  • Paysages
  • Animaux
  • Macro
  • Sport

Labo (pour les meilleures photos que l'on va faire tirer, on en fera une copie dans ce répertoire).

Passons maintenant aux choses sérieuses.

A) Régler correctement DPP (à faire une seule fois tout au début, commun et obligatoire, facile)

Je suppose que vous avez transféré vos photos sur votre disque dur, dans un répertoire adéquate, comme par exemple mes documents/mes images/photos paysages.
Je vous conseille soit d'imprimer cette rubrique et de la lire en même temps que vous allez suivre mes conseils sur DPP, soit si votre écran est assez grand de garder cette fenêtre ouverte et d'ouvrir celle de DPP à côté et de suivre pas à pas mes indications.

La première chose à faire avant de vous servir de DPP est de régler les préférences de DPP, cela ne se fait qu'une seule fois après avoir installé le logiciel mais c'est d'une importance capitale pour la bonne gestion des couleurs.

Nous allons donc lancer DPP et obtenir la fenêtre suivante :

interface

En haut figurent tous les menus de DPP, à gauche vous retrouvez l'arborescence de votre disque dur avec tous ses dossiers et fichiers. Dans la grande partie noire s'affichera les miniatures de vos photos quand vous aurez sélectionné un dossier contenant des photos mais... STOP, avant de commencer nous allons tout d'abord configurer DPP.

La première chose à faire est d'aller dans les préférences de DPP au moyen du menu :

interface

Vous sélectionnez donc à la souris dans le menu du haut : "outils" puis vous cliquez sur "Préférences". Une nouvelle fenêtre s'ouvre devant vos yeux. Regardez la bien, elle contient en haut plusieurs onglets, la fenêtre qui s'est ouverte l'est en général sous l'onglet "paramètres généraux" :

interface

Pour "dossier de démarrage" si vous enregistrez toujours vos photos au même endroit vous pouvez spécifier un dossier en cochant "dossier spécifié" et en parcourant votre disque dur, choisissez et cliquez sur le dossier que vous avez attribué à vos photos par exemple : mes images ou mes photos peu importe du moment que ce dossier est sur votre disque dur C. Sinon laissez tel quel.

Pour "enregistrer la recette" vous ne touchez à rien.

Pour mode de fonctionnement, c'est à vous de voir suivant le processeur de votre ordinateur et sa puissance. Différents paramètres peuvent être choisis :

"Qualité" le processus de réduction de bruit est enclenché et s'exécute à la fois pour l'affichage et pour la conversion et l'enregistrement des photos. Cette option prend plus de temps.

"Standard" le processus d'activation de réduction du bruit n'est pas activé pour l'affichage, le traitement de l'image est plus rapide. Le processus de réduction de bruit n'est activé que lors de la conversion et l'enregistrement de l'image.

"Vitesse" aucune réduction du bruit n'est exécuté que ce soit pour l'affichage ou l'enregistrement. Le traitement est bien sûr plus rapide.

Réglages de la réduction du bruit : En mode Qualité ou Standard vous pouvez régler les niveaux de réduction du bruit.

Pour "Valeur de résolution de sorties"
En général un réglage sur 250 ppp suffit mais si vous fournissez vos photos à des agences ils préfèreront toujours des fichiers en 300 ppp, si vous n'imprimez pas vos photos un réglage sur 180 suffit amplement. Ces réglages s'appliquent lors de la conversion du fichier en Jpg ou en Tiff, ils n'influent absolument pas sur le raw de départ.

Voilà nous en avons fini avec ce premier onglet, nous restons dans cette même fenêtre mais nous allons passer maintenant à l'onglet du haut le plus à droite intitulé :

Gestion des couleurs
Là il faut faire attention pour choisir les paramètres par défaut de votre espace de travail, pour cela vous allez vérifier sur votre boiter (appareil photo) dans son menu la façon dont il enregistre les couleurs, si il est réglé sur sRVB, vous choisirez cet espace couleur, si il est réglé sur Adobe RVB, vous devrez cocher Adobe RVB, ceci est important pour la fidélité des couleurs et la dynamique des images à l'affichage et en sortie à l'enregistrement final. Ce réglage est très IMPORTANT.

De même si vous utilisez un profil écran il faudra le spécifier, je n'en ai pas mis car chaque écran à son profil et je ne voulais pas vous induire en erreur sur ce tutoriel.
De la même façon si vous utilisez un profil d'impression et que vous imprimez vos photos vous même vous pouvez spécifier un profil, sinon ne mettez rien.

interface

Voilà nous en avons fini avec les préférences, elles seront prises en compte seulement lors du prochain redémarrage de DPP, il faut donc cliquer en bas sur OK, puis fermer DPP sinon vos préférences ne seront pas activées. Relancez ensuite DPP et nous allons passer aux étapes suivantes à savoir le traitement et la sauvegarde de vos photos.
Les préférences resteront en mémoire il n'est donc plus la peine de les régler ensuite sauf si vous changez d'espace de travail. Ceci est fait une fois pour toute tant que vous ne désinstallez pas DPP

B) Trier et Transformer ses Raws en jpg ou en tif pour la sauvegarde. (facile, même pour les débutants)

A ce stade je suppose que vous avez réglé les préférences de DPP comme indiqué au chapitre précédent et que vous n'avez pas oublié de le fermer (pour qu'il enregistre vos préférences).

Je vous conseille pour cet exercice de créer un nouveau répertoire dans le dossier mes images que vous baptiserez "DPPessais1" et coller y quelques copies de vos photos RAW, pas plus d'une dizaine, pour y faire vos essais, si vous ne savez pas comment faire il suffit dans l'explorateur de windows de sélectionner quelques photos dans un répertoire, celles-ci étant sélectionnées, clic droit sur une des photos choisir "copier", puis rendez-vous dans le répertoire de destination "DDPessais1", faites un clic droit sur l'icone jaune du dossier et choisissez "coller". Ouvrir ensuite le petit dossier jaune pour vérifier si vos photos sont bien dedans. Fermez l'explorateur windows.
Maintenant relancez DPP en double-cliquant sur son icone qui doit être sur votre bureau, nous allons transformer notre raw qui constitue le négatif de notre photo, en jpg ou en tif suivant vos préférences.

Dans l'arborescence de gauche, cherchez votre dossier images et ouvrez-le en cliquant dessus, les miniatures devraient apparaitre dans la partie droite de la fenêtre.

Utile : Retrouvez vos réglages de prises de vue avec DPP, c'est tout simple, vous cliquez sur une miniature avec un clic droit de la souris et vous choisissez en bas de la liste : "infos", une fenêtre va s'ouvrir en vous donnant toutes les infos de la prise de vue et le réglage boitier au moment de celle-ci. Nous imaginons que vos photos sont parfaites et ne demandent pas de post-traitement ou que vous allez juste faire une sauvegarde de vos RAW.
Choisissez plutôt un dossier où il y peu de photos comme le dossier que je vous ai conseillé pour ce premier exercice facile qui ne demande pas de post-traitement mais uniquement une sauvegarde de vos fichiers. Vous allez voir c'est tout simple et vous pourrez ensuite facilement passer au chapitre suivant concernant le post-traitement mais je vous conseille de lire cette partie avant de passer à la suivante.
Pour le moment nous nous faisons juste la main avec DPP.

Vous avez donc ouvert un répertoire qui contient des photos, nous allons pour le moment faire un tri succin, pour voir si les photos valent toutes la peine d'être sauvegarder.

Pour cela nous allons cliquer dans la fenêtre de DPP en haut de la rangée de grandes icones sur la 3ème icone à partir de la gauche : "sélectionner tout" si nous n'avons que des raws dans notre répertoire, ceci a pour but de sélectionner toutes les photos. Si vous n'avez pas que des raws dans ce répertoire et que vous vous êtes trompez, cliquez juste à coté sur l'icone "Effacer tout", n'ayez crainte ça n'effacera pas vos photos , ça les désélectionnera seulement. La traduction de DPP est parfois un peu aléatoire.

Si nous avons des raws + jpg, nous allons cliquer dans le menu du haut sur "Edition" puis "sélectionner uniquement les images Raw" (si vous préférez les raccourcis clavier vous ferez Ctrl+Alt+A sur votre clavier), puis toujours dans le menu du haut nous cliquons sur "outils" puis "Démarrer l'outil de sélection rapide". même si vous n'aimez pas les raccourcis clavier je vous conseille de retenir celui-ci : Alt + Q.

Une nouvelle fenêtre s'ouvre, les photos sont affichées en taille 50% ce qui est assez pour un premier tri et éliminer celles qui sont vraiment ratées.
Dans la partie haute à droite de cette nouvelle fenêtre vous voyez marqué : Coche puis en-dessous 3 carrés nommés 1 2 3 comme sur la figure ci-dessous :

interface

En fait cela correspond à mettre une note à vos photos.
Si vous la trouvez pas mal vous pouvez cliquer sur 1, si vous la trouvez vraiment bien, vous cliquez sur 2, si vous la trouvez exceptionnellle vous pouvez lui attribuer la note maximum soit 3.
Essayez, pour la première photo affichée mettez lui : 1 et regardez ce qui se passe.
Vous ne voyez rien ? Regardez votre photo, dans le coin en haut à gauche un petit cadre s'est affiché et la note 1 figure maintenant. N'ayez crainte ceci n'endommage pas du tout le fichier et n'apparaitra pas sur la photo.

Passons maintenant à la photo suivante en cliquant sur ... "suivante"
Là je la trouve meilleure alors je vais lui mettre la note 2 en cliquant sur le carré 2. Ah flute je me suis trompée elle est tellement belle que je voulais lui mettre 3, aucun souci, je clique sur le rectangle effacer sous les notes de coches(voir la copie d'écran ci-contre) et hop la note est effacée, et maintenant je clique sur le carré qui comporte le chiffre 3, facile non ?
Ceci est pour vous montrer comment fonctionne le système de notation, mais pour le moment je vais vous faire noter seulement les photos avec la seule note 1 (et non pas 2 ou 3) vous allez très vite comprendre pourquoi.
Notez seulement 1 les photos que vous désirez garder, ne mettez pas de note à celles que vous voulez jeter.
Je regarde toutes mes photos et je leur mets ou non une note.
Les cases tourner à gauche et tourner à droite servent à faire pivoter vos photos dans un sens ou dans l'autre si elles ne s'affichent pas correctement, l'angle de rotation est de 90° à chaque fois.

Si vous désirez affiner votre choix avec un affichage en taille supérieure (si vous avez un grand écran) vous pouvez sélectionner en haut à droite de la fenêtre de tri "Plein écran", vous attribuerez vos notes avec le clic droit de la souris sur l'image et en choisissant "ajouter une coche1". Pour passer à l'image suivante, clic droit sur la photo et choisir "suivante". Pour revenir à l'écran normal : clic droit et sélectionner "écran normal".

Vous avez trié toutes vos photos ?
Bien, alors cliquez en bas de la fenêtre de tri sur ok

La fenêtre de tri se ferme et vous voilà à nouveau dans la page des miniatures, remarquez que vos petites miniatures comportent pour certaines dans le coin supérieur gauche une coche avec la note que vous leur avez attribué. Ce sont les notes que vous leur avez attribué tout à l'heure.
Nous allons admettre que toutes les photos cochées sont les photos que vous voulez conserver et donc en faire une sauvegarde.
Nous allons cette fois-ci aller dans le menu "Edition" et vous allez choisir "Sélectionner seulement les images cochées 1" (hé hé vous comprenez pourquoi je vous ai dis de ne mettre que des notes 1), ...vous ne m'avez pas écouté, et bien recommencez le tri et mettez 1 à celles que vous voulez garder, je ne sais pas pourquoi DPP ne permet pas de "sélectionner toutes les images cochées" quelque soit leur note mais c'est comme ça.
Nous allons maintenant sauvegarder nos meilleures photos, celles donc qui sont cochées 1, elles sont donc sélectionnées avec le menu "Edition" "sélectionner toutes les images cochées1".
Nous allons maintenant les sauvegarder, mais sauvegarder les images une à une peut parfois être long et pénible, nous allons donc les sauvegarder toutes en même temps et pour cela nous allons utiliser le bouton traitement par lots, ne vous affolez pas c'est très simple :

Dans la rangée des grandes icones rondes du haut, remarquez à l'extrême droite l'icone "traitement par lot", nous cliquons dessus.
Une fenêtre s'ouvre, (voir copie d'écran ci-dessous) en haut à gauche figure la liste des fichiers que vous allez sauvegarder, en haut à droite est indiqué le répertoire où iront vos photos, vérifiez bien le dossier de destination parce que DPP ne choisi pas par défaut le répertoire où se trouve vos photos actuelles, comme nous allons sauvegarder en TIFF, nous choisirons le même répertoire que celui qui contient nos photos actuelles.
Ensuite dans format de fichier, si cela n'est pas bien indiqué nous choisirons un format de fichier TIFF et non jpg parce que nous voulons soit conserver le fichier jpg qui a été enregistré par l'appareil lors de la prise de vue, soit avoir une sauvegarde de haute qualité de nos RAW en vue de post-traiter nos photos dans notre logiciel favori de retouche d'images (sinon je ne vois pas l'intérêt de passer par le raw pour cette simple sauvegarde et revenir au jpg, donc nous allons choisir la meilleure qualité de sauvegarde possible, dans type nous allons donc choisir : TIFF 16 bits (le tif 16 bits pèse beaucoup plus lourd que le tif 8 bits mais il conserve beaucoup plus de nuances, de dynamique dans les images, à vous de choisir entre le tif 16 bits et le tif 8 bits beaucoup moins lourd; si vous avez un petit disque dur choisissez le tif 8 bits).
Si vous choisissez quand même de sauvegarder en jpg, choisissez un autre dossier de destination pour préserver les jpg issus du boitier.
Pour la résolution de sortie DPP vous donne la résolution que vous avez choisie lorsque nous avons régler les préférences, mais vous pouvez choisir ici une résolution inférieure ou supérieure, personnellement je choisi 300ppp mais si vous n'imprimez que sur votre imprimante personnelle vous pouvez choisir 250 ou même 180 ppp, cela n'a pas d'importance.

Incorporer le profil ICC doit être coché.
Pour redimensionner nous en parlerons plus tard, mais comme pour le moment il s'agit d'une sauvegarde de vos meilleurs clichés nous ne le cochons pas.

Pour nom de fichier, personnellement comme j'aime bien pouvoir faire la comparaison entre le fichier natif RAW et le futur TIFF je coche "nom de fichier actuel", cela n'effacera pas votre fichier d'origine puisque l'extension est différente.
Et voilà il n'y a plus qu'à cliquer sur "Exécuter" en bas de la fenêtre.

interface

Une nouvelle fenêtre va s'ouvrir, surtout n'y touchez pas même si vous trouvez le temps long, laissez la fenêtre ouverte jusqu'à ce qu'elle vous indique :
fichier de sortie :
correctement traité : (ici le nombre de photos que vous lui avez donnez à traiter)
Erreur : 0

Seulement à ce moment là vous pouvez fermer la fenêtre. Le temps de traitement peut être très long si vous lui demandez de sauvegarder beaucoup de photos, alors lancez-le avant d'aller dîner ou avant d'aller dormir.

C'est pour cela aussi qu'il est important de faire un premier tri avant de lancer la sauvegarde. Pour les images moyennes mais que vous voulez garder absolument, gardez le jpg du boitier et ne vous embêtez pas avec la conversion du raw, vous gagnerez en temps de traitement.
Ah oui j'oubliais, lorsque vous allez quitter DPP, il va vous signaler que vos fichiers raws ont été modifiés, et vous demander si vous voulez enregistrer les modifications, répondez : non pour tout.

Vous voyez que c'est enfantin de sauvegarder vos RAW .
Prochaine étape post-traitement sous DPP avant enregistrement, mais il se fait tard donc je vous écrirai cela un peu plus tard dans la semaine, mais vous avez déjà vu qu'il ne faut pas avoir peur de DPP et qu'il est facile à utiliser.

Vous pouvez en attendant travailler vos fichiers tiff sous Photoshop ou autre logiciel de retouche d'image, le tif n'est pas destructeur comme le jpg donc vous pouvez faire autant de modifications que vous voulez par la suite sur vos fichiers "tif", n'oubliez pas ensuite de sauvegarder votre fichier final sous un autre nom ou en ajoutant une lettre à votre tif initial, pour ne pas avoir à recommencer le traitement du raw si vos corrections sur le tif ne vous plaisent plus dans deux jours .

C) Travailler ses Raws sous DPP (relativement facile mais plus expert).

Reprenez les paragraphes A si vous n'avez pas encore configuré DPP et lisez le paragraphe B si vous n'avez pas encore fait votre premier tri.

interface

Vous avez trié vos photos et coché les photos RAW qui méritent un post-traitement et une sauvegarde.
Nous allons maintenant travailler sur une image avant de la sauvegarder et voir ce que nous offre DPP pour le post-traitement.

Double-Clic sur une des photos Raw que vous désirez retravailler afin d'afficher la fenêtre de réglages, la copie d'écran vous présente ce que devrait être votre fenêtre de réglages, si vous n'avez pas la fenêtre de droite avec la courbe et les réglages, cliquez dans le menu de la fenêtre de l'image sur "Affichage" puis "palette d'outils", vous pouvez déplacer la palette d'outil où bon vous semble, en faisant un cliquer glisser sur la barre du haut de la fenêtre. Si vous travaillez en bi-écran placez là sur le second écran.

Pour travailler plus à l'aise et faire des comparaisons au fur et à mesure de notre travail, nous allons scinder la fenêtre de l'affichage de la photo en deux afin de pouvoir comparer la photo d'origine et ce que nous faisons dessus, nous allons donc aller dans le menu de cette photo, menu "Affichage", et choisir : "Avant/après comparaison".

interface

(une autre solution existe pour l'affichage et le travail des photos mais on ne peut pas déplacer la barre de modification où l'on veut, et la méthode que j'ai choisie est plus pratique pour moi si je ne veux retoucher que les images que j'ai coché afin de les choisir rapidement, c'est donc cette méthode que je vous donne ici, l'autre méthode est strictement la même en ce qui concerne le travail sur les images).

Et voici ce que nous devrions obtenir :

interface

Intéressons nous maintenant à la barre de droite où se trouvent les possibilités de réglages :
Que voyons-nous ?
En haut vous observez deux onglets : réglage de l'image Raw et réglage de l'image RVB, au début on est un peu perdu et on se demande quoi faire de ces deux onglets. En fait ils vont nous servir tous les deux pour affiner notre photo.

On commence en général par travailler sous l'onglet "Réglage de l'image Raw"

interface

la luminosité, premier réglage auquel vous avez accès en haut de cette fanêtre. Par défaut ce réglage est à 0, le bouton réinitialiser que vous trouverez à côté de chaque réglage sert à effacer ce que vous venez de faire comme réglage et à revenir au réglage d'origine pour chaque type de réglage.
Ne forcez pas trop sur ce réglage l'idéal étant de jouer entre -0.63 et +0.63.

Le réglage de la balance des blancs: Par défaut il reprend les réglages que vous aviez sur votre boitier.
En général il affiche "param. prise", si vous souhaitez modifier la balance des blancs cliquer sur le petit triangle à côté de param.prise pour voir la liste des paramètres disponibles :

Vous avez le choix entre :
param.prise
Auto
Lumière du jour
Ombre
Nuageux
Tungstène
Lumière fluorescente
Flash
Température de couleurs
Cliquer sur balance des blancs

A vous de choisir ce qui convient le mieux à votre photo en surveillant la fenêtre de votre image et comme nous avons choisi avant/après comparaison, nous voyons bien la différence. je choisi souvent entre ces paramètres : param.prise, auto, ou température couleurs et dans ce cas un réglage entre 5000 k et 6000 k.

Viennent ensuite les styles d'images DPP affiche par défaut le réglage de style que vous aviez choisi sur votre boitier, mais vous pouvez en changer.

Choix possibles :
Standard donne une image assez contrastée, à utiliser sur une photo qui manque donc de contrastes.
Portrait (attention le mode portrait à été réglé pour les peaux asiatiques, ne pas oublier que canon est de là-bas, ce mode ne convient pas du tout pour les tons chairs européens).
Paysage (qui donne une image trop saturée à mon goût)
Neutre (qui a l'avantage d'être un réglage qui protège assez bien des blancs cramés en cas d'image fortement contrastée il est toujours possible ensuite de rajouter du contraste ou de la saturation pour rendre l'image plus vivante.)
Fidèle légèrement plus contrasté que neutre mais assez semblable, à vous de voir quel réglage correspond le mieux à votre photo.
Monochrome transforme l'image en noir et blanc.

Personnellement comme j'ai horreur des blancs cramés j'ai tendance à régler mon boitier et DPP sur neutre ou fidèle mais il m'arrive aussi d'utiliser le mode standard.

Ensuite vous voyez un graphique avec une courbe, la seule chose que vous puissiez faire sur cette courbe est de bouger les extrémités et de les ramener vers le centre en surveillant votre photo vous allez tout de suite comprendre ce qui se passe. Dans la pratique si votre histogramme ne va pas tout à fait à droite vous ramènerez votre barre droite vers la gauche jusqu'au pied de l'histogramme mais je trouve les réglages de DPP trop violents à ce niveau, je préfère régler cela dans un autre logiciel de retouche.
Sous l'histogramme une barre vous permet de régler les tons moyens de celui-ci, faites des essais en vous rappelant que la position médiane est 0. Pousser ce curseur vers la gauche éclairci les tons moyens, le ramener vers la droite fonce les tons moyens. Je préfère aussi ne pas toucher à ce réglage dans DPP.

Teinte couleurs, saturation et netteté reprennent vos réglages boitiers.
Bougez les curseurs pour voir ce que vous préférez, personnellement je règle souvent la saturation sous DPP sur +1 et la netteté à +3.
Voilà nous en avons fini avec l'onglet de l'image Raw, nous pouvons donc passer à l'affinage de l'image RVB en cliquant sur son onglet.
Vous voyez qu'il n'y a rien de compliqué ;-).
Passons maintenant à l'onglet "Réglage de l'image RVB"

interface

Vous voyez l'histogramme avec les différentes courbes tonales.
Comme pour l'onglet Raw vous retrouvez le bouton "Réinitialiser" pour revenir au réglage de départ si vous vous êtes trompés.

Réglages des courbes tonales
RVB vous affiche les trois courbes de couleurs rouge vert bleu ensemble, si vous jouez sur les courbes vous toucherez aux trois courbes en même temps.
les boutons "R" "V" "B" indépendants vous permettent de jouer sur une seule courbe par exemple la courbe des bleus en cliquant sur le carré où figure le "B"
A côté de ces boutons figurent deux autres boutons avec une courbes en S aplati, ils servent au réglage automatique des courbes tonales si vous le désirez, le premier bouton sous DPP 2.2 est le bouton pour un réglage standard, le second bouton avec un petit + est un réglage de haute qualité en principe pour améliorer les tons chairs (attention, le réglage peut-être fait pour les peaux asiatiques et ne pas convenir aux peaux européennes).
L'histogramme vous donne en principe une idée de l'équilibre des tons de votre photo, il ne doit pas présenter en règle générale, d'amas aux extrémités (hormis photos de nuit : amas contre le bord gauche), et dans l'idéal l'histogramme doit être bien réparti comme sur l'histogramme présent sur la copie d'écran.
Dans cette partie de DPP il est possible de régler soit automatiquement les courbes tonales en cliquant sur les petits carrés avec un S aplati que nous décrivions ci-dessus, soit de régler les courbes RVB à la main.

Comment faire si l'on veut les régler soi-même ?
Explications :
La partie droite de l'histogramme concerne les hautes lumières et les tons clairs.
La partie gauche de l'histogramme concerne les ombres et les basses lumières.
Vous voyez sur le graphique une ligne en diagonale qui part d'un coin à un autre, c'est sur cette ligne pour le moment encore droite que l'on joue pour régler les courbes.
Pour les régler vous allez cliquer sur la ligne diagonale sans relacher la souris et déplacer cette ligne soit vers le haut soit vers le bas en passant soit au-dessus soit en dessous de la diagonale de départ. Faites un essai en cliquant en plein milieu de la ligne et sans relacher le bouton de la souris faites glisser le pointeur de la souris légèrement (j'ai dis légèrement vers l'angle haut gauche et observez ce qui se passe : les tons moyens de la photo s'éclaircissent. Sans relacher le bouton de la souris faites glisser maintenant la souris vers l'angle bas droit de la photo, les tons moyens foncent. ne vous inquiétez pas si vous avez malencontreusement relaché le bouton de la souris : cliquez à nouveau mais cette fois-ci sur le point que vous venez de créer et déplacez-le.
Si vous trouvez ça laid et que vous voulez supprimer ce que vous avez fait cliquez sur le bouton réinitialiser et hop on revient à la ligne droite du départ. Essayez il n'y a aucun risque puisqu'à tout moment vous pouvez supprimer vos réglages en cliquant sur réinitialiser :-).
Regardez ci-dessous ce que ça donne sur la courbe quand je dis de la déplacer légèrement vers l'angle haut gauche ce qui a pour but d'éclaircir les tons moyens. :

interface

Dans le principe on ne joue pas sur un point mais plutôt sur deux, l'exemple que je vous ai fait faire est juste pour que vous compreniez ce qui se passe quand on déplace la courbe vers le haut ou vers le bas en direction d'un angle. Remarquez que le fond de l'image de l'histogramme est quadrillé, cela sert de repère quand vous déplacez votre courbe et donc vos points.
Surveillez toujours en même temps votre photo pour voir les conséquences de vos réglages.
Vous pouvez à tout moment reprendre vos points pour modifier la courbe, en cliquant dessus et sans relacher le bouton de la souris les faire glisser vers une autre direction.
Dans la pratique voici ce que celà donne en jouant sur deux points :

interface

sans la photo pour que vous voyez bien les points sur la courbe puis avec la photo en affichage avant/après :

interface

Vous remarquez tout de suite que ceci joue sur la saturation et le contraste de la photo qui devient du coup plus pêchue.
Comme je vous le disais plus haut j'ai horreur de griller les blancs, donc je règle toujours mes boitier sur contraste à moins 1, le passage dans un logiciel de retouches (pas forcément DPP) faites en manuel redonne tout le potentiel qui était dans la photo sans pour autant avoir des blancs grillés.
De même si vous faites une erreur ou si le résultat ne vous plait pas, cliquez sur le bouton réinitialiser de la courbe tonale et vos réglages seront effacés.
Si vous ne voulez supprimer qu'un point sur les deux sur la courbe, c'est très simple, vous cliquez sur le point à oter, puis vous le faites glisser le long de la courbe jusqu'à sortir de la fenêtre de l'histogramme, là vous relachez le bouton de le souris, et hop ce point est supprimé.

Bien passons maintenant aux autres réglages de l'image sous cet onglet réglages de limage RVB.

Luminosité et contraste vous permettent d'affiner encore vos réglages ou si vous avez choisi courbes automatiques de peaufiner à votre goût la luminosité et le contraste.
Réglez ensuite si besoin la teinte des couleurs et la saturation.

Pour la netteté je passe souvent à 30 ou 50 mais tout dépend du réglage boitier que vous aviez au départ, de l'accentuation de ce réglage que vous avez fait dans l'onglet Raw. Certains de mes amis mettent ce réglage au maxi dans l'onglet de l'image RVB, personnellement je trouve que ça fait monter fortement le bruit dans l'image, mais c'est une question de réglages multiples et de choix personnels.
Voilà vous savez post-traiter vos photos sous DPP :-)

Note : si vous n'enregistrez vos photos qu'en Raw à partir de votre boitier (sans jpg), vous pouvez travailler vos photos en choisissant une autre méthode :
Pour travailler vos images, à partir de la fenêtre principale quand vos miniatures sont affichées, cliquez sur le premier bouton en haut à gauche : "Fen. Modifier l'image", vous pouvez alors directement leurs donner des notes et travailler dessus, vous passerez à la photo suivante en cliquant sur précédente ou suivante. J'ai évité cette méthode pour ceux qui ont à la fois des Raws et des jpg, pour éviter des fautes de manipulations entre raw et jpg.
De plus si le tri a été fait précédemment il est plus rapide de cliquer sur une miniature de la fenêtre principale sur une photo déjà cochée, que de faire délifler toutes les photos avec cette dernière méthode avant de trouver la bonne, donc à vous de voir et de choisir la méthode que vous préférez.

Facile DPP n'est-ce pas ?
Notez que vous pouvez aussi post-traiter vos jpg ou vos tif directement avec DPP, la seule différence c'est que vous ne pourrez pas changer quoi que ce soit sous l'onglet de l'image Raw ce qui est logique, mais tous vos réglages images RVB sont modifiables à volonté sur une image tif ou jpg y compris les courbes.

Vous n'avez plus qu'à convertir et enregistrer votre image (menu fichier/convertir et enregistrer, spécifier tif ou jpg, et changer le nom au besoin). Un peu plus tard je vous apprendrais comment redimensionner une photo en vue de la placer sur le web, comment enlever les poussières sous DPP, le traitement du bruit sous DPP, etc.

 

A vous de jouer :-)